Qui êtes-vous ?

Ma photo

Artiste peintre dit "intuitif". Toutes les créations picturales visibles sur ma page Google sont réalisées spontanément au-delà d'un chercher à faire et d'un vouloir comprendre. Mon seul souhait dans ce monde pictural est de rendre harmonieusement visible Ce qui me vient intérieurement de l'invisible. "Je ne suis que la main qui traduit la Vision du Coeur."

Apprenant-Enseignant (Swami) de la vie non duelle par le biais des Maîtres de l'Inde de l'Advaïta Védanta, Un Cours en Miracles, Yoga Vasishtha.etc...

Concepteur de la peinture à l'huile fluide et Animateur de l'Art-mano thérapie, un yoga de la peinture qui relie la créativité (aux doigts) à la Connaissance de soi. 
Dates de stages 2017 et infos sur http://artmanotherapie.blogspot.com 
Vous désirez vous connaître tels que vous êtes ou aller un peu plus loin dans votre Quête, voir http://lapresenceasoi-amano.blogspot.com  Visitez le nouveau site d'Amano: http://artconscience.e-monsite.com
pour contacter Amano: atelier.digitalis@orange.fr tel: 03.85.25.87.29


Stage en Art-mano thérapie

Stage en Art-mano thérapie
Voir autrement c'est vivre autrement.

mercredi 2 mars 2011

extrait du livre l'Art-mano thérapie, un yoga de la peinture à la portée de tous.


Q. Penses-tu que l’Art détient le pouvoir de rendre l’homme libre ?

A. C’est un vaste sujet. Rendre libre suppose être esclave. Libre tu es, esclave tu te fais.

Je pense profondément que l’homme est déjà Libre intrinsèquement et qu’il a le pouvoir inné de s’en rendre compte. Nous souffrons tous de cet esclavage répétitif et primitif, mais existe-il vraiment ? N’est-ce pas là encore une mièvrerie égotique qui nous détourne de la Vie Une et Simple afin d’entretenir sa semblable continuité ? Qui pousse l’esprit humain à l’avidité et à la répulsion ? Au moi-mien toujours insatisfait ? Qui ou quoi dévie constamment l’attention de l’esprit humain au maintenant ? Qui ou quoi le dirige tout droit dans les impasses du regret et de l’envie ? Qui ou quoi l’empêche d’être simplement Là où toujours il est et d’agir en conséquence, si ce n’est encore l’ego et toutes ses facéties séparatives. En vérité, Qui est esclave si ce n’est l’ego lui même ? L’ego trouvera toujours un moyen pour te faire douter de toi, jamais de lui. L’Art peut être et devrait être une aide pour l’homme mais non son salut, il sert à comprendre que l’esprit humain est un créateur de génie, d’une simplicité et d’une authenticité merveilleuse au service d’une Intelligence Remarquable Libre. L’homme est un Artisan de la Vie Réelle quand celui ci ne conduit pas ce potentiel inestimable dans la folie destructrice et l’égoïsme.

L’art est une aide pour s’évader un cours laps de temps de la prison psychologique afin de reconnaître qu’il existe autre chose que ce que l’on nous inculque quotidiennement. De mon point de vue, il est avant tout préférable de comprendre consciemment que nous ne sommes pas réellement en prison, donc libres de celle ci et que nous avons seulement cru en elle et à ses geôliers. Tant que nous croyons à nos limites, il est certain que nous restons limités. S’évader d’une prison, c’est croire en quelque sorte que nous sommes prisonniers d’elle et par cette croyance nous le devenons, car étant créateurs, nous avons le pouvoir de créer cette prison imaginaire ou du moins l’entretenir. Etant créateurs, nous avons ce même pouvoir pour constater que notre prison est virtuelle, créée de toutes pièces par notre esprit influencé par la petitesse, la crainte, la crédulité, l’avidité et la répulsion, en un mot : l’ego. Ceci nous montre que si nous sommes capables de créer notre prison virtuelle, nous sommes aussi capables de l’abolir, de la réduire à néant, d’en être vraiment libre.


Q. L’évasion c’est sortir un peu des difficultés quotidiennes. C’est pour moi un moyen de m’occuper de mon cas au travers d’une activité agréable que celle ci soit artistique ou pas. Je me doute bien que l’évasion n’est pas la réponse à tous mes problèmes !

A. Oui, les Arts et toutes autres expressions plaisantes nous sortent de nos conditions suffocantes et nous avons donc l’impression de nous évader un laps de temps de ces ennuis mentaux, mais une fois cet espace temps euphorique écoulé nous revenons très vite à nos anciennes et pénibles situations. Alors que si nous cherchons d’abord à découvrir et à comprendre le pourquoi de notre désappointement face à ce qui nous incombe journellement, l’art ou l’expression plaisante devient une aide, un plus pour voir et pour remettre en question ce nocif enchevêtrement.

Nous avons l’habitude de croire que pour s’accepter et être accepté ou pour être en accord avec soi même et les autres, il nous faut à tout prix trouver un substitut, remplacer ce que nous ne comprenons pas ou ne voulons plus, par ce que nous souhaitons. C’est une mésentente dans la mesure où nous fermons les yeux sur ce que nous ne voulons pas voir ni comprendre, en deux mots : nous fuyons. Ce qui est caché ou retenu dans un coin de la mémoire ne veut pas dire que cela ne sera pas vu ni découvert, c’est à mon avis, remettre à plus tard l’ultime confrontation. Nous traînons sur le dos notre sac à problèmes depuis la nuit des temps et l’habitude de se résilier à le porter nous fait croire que ce n’est pas si grave. C’est en fait, très grave. Car en plus que de porter son sac de résidus malsains avec soi, nous le colportons partout chez les autres telle une épidémie. Une main sale tendue vers la main d’autrui ne peut faire que la salir. Il est préférable de s’arrêter un bref moment là où nous sommes, d’être à l’écoute de soi dans l’ici et maintenant pour constater et comprendre que cette charge sur le dos est écrasante et qu’elle n’est d’aucune utilité pour vivre pleinement au présent avec soi même et les autres. Une fois vu ce gros sac plein de culpabilité, alourdi par la peur et la haine, il est possible de le retirer tout simplement et sans effort, d’en lâcher prise. La constatation faite au présent suffit amplement pour lâcher prise de ce qui ne nous appartient pas de droit. Le dos allégé de sa charge rend plus simple l’esprit vers son avancement et plus limpide encore devient le sens de son expression. Une stagiaire m’a dit un jour qu’elle se sentait être une marionnette tenue par de nombreux fils et qu’au fur et à mesure de sa compréhension d’elle-même, les fils se détachaient les uns après les autres. Je lui ai répondu qu’au lieu d’imaginer que chaque compréhension reçue permettait le détachement d’un fil et vu qu’elle pensait qu’il y en avait un certain nombre, il était plus judicieux de se défaire d’un seul coup de l’idée d’être manipulée comme une marionnette et que si les fils étaient encore bien présents à son esprit,  elle pourrait imaginer les voir tomber tous en même temps.


Q.C’est le rôle de l’art-mano thérapie ou de ce yoga de la peinture ?

A. Oui, l’art-mano thérapie, le yoga de la peinture ou l’art primal tente de remédier à toute sorte de soumission que l’être humain a adoptée par crédulité ou ignorance. Cette thérapie artistique permet en soi de retrouver sans heurt et sans effort son équilibre naturel par un lâcher prise ludique de ce qui ne l’est pas.  De retrouver le sens réel et inné d’une communion saine avec soi même, avec l’autre et la Mère Nature. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Organiser un stage dans votre région et ou une exposition

Vous avez des amis, vous connaissez un groupe de chercheurs curieux ou méditatifs, alors vous pouvez organiser un stage en Art-mano thérapie dans votre région et même une exposition de quelques oeuvres d'Amano.

Pour un stage dans votre région,
Amano se déplace à partir de 7-8 personnes intéressées, (pas plus de dix). Pour ce faire, il faut une salle éclairée, 2 ou 3 tables, des chaises et un coin lavabo.

Le prix d'un stage pour adultes sur un week-end, déplacement et fournitures comprises est de 200 euro par personne.

Amano offre le stage à l'organisateur (trice) à la condition que celui-ci ou celle-la, lui offre le gîte et le couvert.
"N'hésitez pas à découvrir cet art pictural novateur et méditatif où tous vos sens se mettent en alerte."

------------------

Voir les prochains stages 2018 en Art-mano thérapie sur Briant à l'atelier Digitalis, (une ferme tranquille dans la belle campagne brionnaise) Un lieu inspirant pour créer et se retrouver.

prix du stage : 170 euro (fournitures artistiques comprises) + 40 euro pour 3 repas et petit déjeuner. Soit 210 euro par personne.

Nuitée du samedi gratuite pour ceux et celles qui viennent de loin. Apportez un sac de couchage, votre paire de pantoufles et une blouse ou vieux tee shirt pour peindre et surtout n'oubliez pas vos mains.

Pour réserver ou vous inscrire à un stage en Art-mano thérapie, il vous faut impérativement envoyer un chèque d'arrhe de 50 euro, une bonne dizaine de jours avant le stage proposé, à l'adresse: Amano, atelier digitalis, frontigny, 71110 Briant (France),

Ce chèque ne sera encaissé qu'après l'exécution du stage ou si la personne n'est pas au rendez-vous par un faux bond non justifié.

-------------------

question concernant ce stage.

Visiteur. Comment se déroule un stage en Art-mano thérapie sur un week-end ou sur 2 jours en semaine ?

Amano. Le stage commence le premier jour vers les 9h 30- 10h et se termine le deuxième jour vers les 17h-18h, des fois plus, cela varie selon le stage. Chaque stage étant un nouveau stage, cela se passe toujours comme cela doit se passer.

- 2 réalisations picturales se font le premier jour comme 2 autres réalisations se font le deuxième jour, donc 4 créations originales de stagiaires qui leur revient de droit. Les quatre créations sont exécutées uniquement avec les mains, (les doigts) sur toile de 40x30 cm et pour ce faire nous utilisons les 3 couleurs primaires que j'ai quelque peu choisi pour la qualité, diluées avec un produit naturel qualifié qui évite les allergies, les émanations négatives des produits toxiques et autres..

Je tiens à souligner que les toiles exécutées correspondent pleinement à celui ou celle qui les réalise. Que tout le programme de cette session artistique est un Yoga (union) étudié pleinement pour élargir sa vision naturelle et ses sens quelque peu endormis.

"Cette thérapie créative n'est pas seulement de la peinture jetée plus ou moins au hasard sur une toile, tout est mis en place pour se voir et pour mieux se vivre en conscience."

- Le premier jour, nous commençons par une petite respiration consciente de quelques minutes afin d'aider le stagiaire à se dégager des petites craintes, appréhensions, de ce qui va se passer lors de cette découverte, du voyage, ainsi que pour le placer dans le présent de façon à ce qu'il reçoive pleinement ce qu'il est venu consciemment ou inconsciemment chercher.

"Tout le monde est plus ou moins en recherche et l'Art-mano thérapie offre un moyen efficace pour se rendre compte de celui qui cherche."

Ensuite lors d'une petite boisson chaude, j'explique le déroulement de cette journée nommée "le cirque du mental". Ensuite retrouvant l'atelier, nous abordons cette découverte novatrice.

V. Le cirque du mental !

A. Le cirque du mental est la connaissance de ses fonctions naturelles bienveillantes comme celles qui sont déviantes, les résistances. De manière à voir et à remédier à ce qui doit l'être pour être dans son présent inaffecté.

"Se servir du mental et non être au service du mental."

- Au travers des gestes manuels très originaux et inédits, appliqués avec la peinture à l'huile diluée, inconnus par le mental lui-même, fait qu'il se place directement en tant qu'observateur curieux, lui montrant par ce biais où il se situe véritablement, un outil au service de la Présence et non plus en tant que décideur imposant son jeu contradictoire.

"Voir et Témoigner du cirque mental en tant que tel sans s'y laisser embarquer, nous replace dans notre présent inconditionné."

Lors de cette première matinée, nous découvrons une série de 7 mouvements principaux étudiés, uniquement réalisés avec les doigts.

Tous ces mouvements inédits ont la faculté d'ouvrir l'esprit du stagiaire sur un champ pictural illimité, vers d'autres mouvements colorés survenant en lui spontanément, permettant ainsi la possibilité à celui-ci de reconnecter lucidement avec son potentiel créatif infini, de lui redonner un regain de Confiance souvent omis par la capacité de pouvoir créer ensuite et chez lui, dans le domaine qui lui sied.

"L'art-mano thérapie est un travail sur soi qui se vit au présent afin de mieux s'accueillir et mieux se vivre là où nous sommes, comme nous sommes et non un moyen ou connaissance de plus pour alimenter son caddie mental ou pour se diriger vers un idéal ou un devenir quelconque."

Nous découvrons aussi au travers de cette thérapie picturale le détachement conscient par le fait d'effacer les mouvements manuels exécutés pour laisser place à de nouveaux, ce qui donne l'opportunité de se rendre compte d'un passé périmé, d'un futur aléatoire, nous replaçant directement dans notre Ici et Maintenant, Là où nous résidons tous vraiment.

"Nous ne vivons qu'ici et maintenant, hier et demain n'existent pas d'eux-mêmes."

Nous découvrons aussi que la Lumière tant recherchée par le plus grand nombre ne se découvre pas à l'extérieur de soi comme souvent proposé dans le monde artistique connu, juste par le fait que l'on ajoute pas un + de peinture sur la toile pour découvrir cette lumière mais que par cette technique originale, nous comprenons que le blanc de la toile est la couleur la plus pure et qu'en retirant avec ses doigts les autres couleurs placées auparavant, nous retrouvons obligatoirement la lumière originelle de la toile. Ce qui fait prendre conscience au stagiaire et intérieurement qu'il se passe exactement la même chose en lui.

"La Lumière vivante est toujours là en soi, il suffit seulement de retirer ce qui la cache pour la re-connaître telle qu'elle est."

Le premier matin du stage nous montre ces couches invalidantes enregistrées psychologiquement qui couvrent notre lumière intérieure et restreignent l'expression naturelle de la Conscience au présent.

En fin de matinée, chaque stagiaire compose à partir des 7 mouvements appris, une oeuvre intime et des plus originales.

Après le repas souvent animé concernant cette première approche et un peu de détente, nous reprenons une nouvelle façon de créer et par la même occasion, de voir de plus en plus au présent les déviations rapides du mental qui, croyant détenir la technique en mains, se remet vite en circulation pour détouner au tant que possible le stagiaire de sa spontanéité naturelle, souvent par comparaison, jugement de soi, de l'autre..

Nous faisons donc et en sorte de "Corriger ses déviances adoptées, ses résistances" pour replacer le mental à sa juste fonction de serviteur-témoin.

"Une erreur corrigée au présent ne se répète plus."

-La création diffère du matin car nous élargissons l'écoute, la compréhension et l'application tout en allégeant ou en épurant la création en cours.

L'après midi mon rôle en tant que guide différe, les mots explicatifs sont moins prenant pour laisser le stagiaire à sa propre guidance intérieure, je me place en Témoin actif, ne répondant qu'à la demande et au besoin de l'étudiant. En fin de journée, une nouvelle réalisation voit le jour dans une quête de plus en plus précise d'harmonisation et d'équilibre de l'oeuvre comme du stagiaire.

"Le guide n'est là que pour diriger le stagiaire vers lui-même."

Après le repas du soir bien alimenté de propos sur les découvertes sur soi et sur cette activité picturale, je me tiens à diposition pour un éventuel entretien individuel ou en groupe, selon la demande.

V. A quoi consiste cet entretien?

A. L'entretien permet aux stagiaires qui en font la demande, d'éclaircir quelques points sombres concernant leur première journée de stage ou d'autres troubles plus personnels qui empêchent d'être présent à eux-mêmes....

-Le dimanche la journée du stage est nommée "Paix et Lumière." Après avoir vécu une journée précédente assez tendue et pleine de rebondissements émotionnels, de découvertes artistiques et de compréhensions sur nos déviances psychologiques influençables, il est indispensable aux stagiaires d'un lâcher-prise et d'un laisser-faire afin qu'ils reprennent lucidement et quiétude la route vers leurs foyers.

La matinée nous faisons tout de même un rappel des mouvements digitaux sur la toile et nous découvrons par la suite une nouvelle manière de créer et de suivre son intuition comme son inspiration.

"Suivre lucidement son intuition ouvre la voie sur son inspiration inépuisable."

Après le repas du midi, étant beaucoup plus centrer sur leur moment créatif et intuitif, les stagiaires commencent à se laisser envahir par le Silence et leur bien être naturel, ce qui fait que ce troisième repas est beaucoup moins évasif et beaucoup plus vécu au présent.

Le dernier après midi est basé sur la connexion lumineuse, un certain retour à la Source. Pour ce faire, je laisse libre cours à l'imaginaire créatif et harmonieux de chacun qui s'exprime selon son propre ressenti tout en découvrant une quatrième façon de peindre avec les mains et d'autres petits accessoires, pinceaux et pailles à boire...

Selon le stage et après le quatrième tableau, je propose avant notre séparation physique une petite méditation harmonique en commun qui se nomme " Le Cercle d'Amour" afin que chacun s'unisse à chacun et reparte plein et entier de ce qu'il est et vide de ce qu'il n'est pas...

"Nous sommes tous Un au-delà des frontières psychiques. Faire un Cercle d'Amour nous invite et nous relie à notre Unicité Impersonnelle."

V. Ce stage nous invite donc à beaucoup de choses!

A. Oui et beaucoup d'autres choses peuvent être encore dites sur l'Art-mano thérapie, ce Yoga (union) de la peinture mais je pense que le pain a nettement plus de valeur et de saveur si on le mange que si l'on ne fait qu'en parler..

V. Merci Amano pour ce témoignage vivant !

A. Nous sommes la preuve et la représentation du Vivant. A nous d'en exprimer ce Don merveilleux, là où nous sommes comme nous sommes et avec les moyens offerts...

Au plaisir de partager cet art méditatif et créatif avec vous.

---------------------------

Voir page google: Amano Swami

youtube: Amano Amano